christine-0

Bon d'accord, ce n'est pas ce qu'il y a de plus recherché comme composition ; deux accords pour tout le chant (strophe, refrain et pont compris)? Qui dit mieux ? Arvo Pärt ? Force est de constater que nous sommes entré -- depuis un siècle quand-même -- dans l'époque du timbre, où la ligne mélodique -- comme ici -- peut être réduite au stricte minimum. Je vais quand-même voir ce que je peux en tirer de mes sixièmes ! On va tenter de superposer les lignes mélodiques de la fin du pont et du refrain. Le pdf :  christine.pdf